arts et thérapies

arts et thérapies

De la main gauche...du Mat?

Mon rendez-vous quotidien avec moi-même – méditation, écriture et/ou temps de rêve – vient de ramener avec insistance à la surface de ma conscience l'image du Mat. Lame ô combien énigmatique du tarot marseillais, elle donne à voir un homme qui, coiffé comme un Fou, suit son petit bonhomme de chemin malgré le chien pendu à ses mollets. A-t-il vu le précipice vers lequel il se dirige? Est-il inconscient ou mû par une foi inébranlable en la puissance de vie qui se déploie en lui? Quel que soit le questionnement qu'il éveille en nous, la tradition en fait un initié (1) c'est à dire un individu qui acquiert la sagesse et s'émancipe de ses peurs d'expérience en expérience...


 

 

Comme je viens de recevoir plusieurs ouvrages de l'éditeur Mama Editions, je décide intuitivement de commencer par la lecture de l'autobiographie de Michka, deux journaux de vie intitulés De la main gauche. Hasard ou synchronicité, voici qu'au fil des pages je me retrouve dans le sillage d'un Fou en jupons! Au gré des vents du destin, sur terre et sur mer, Michka a exploré le monde avant de s'explorer de l'intérieur... de la main gauche. Acceptant volontiers la qualité d'utopiste, celle qui fut gauchère contrariée s'est lancée dans une nouvelle aventure: comprendre cette main chevrotante et son lien avec la maladie, avec la mère aussi. Michka ne craint pas les amours interdites par la morale étriquée ; elle vit sans se cacher ses affinités végétales et emm.... le temps ou la société si prompts à brûler les femmes amoureuses, jouisseuses. Et tandis qu'elle se libère mot à mot, ce sont les corsets de milliers de femmes – et pourquoi pas, d'hommes – que sa prose fait voler en éclat dans l'imaginaire de la lectrice enthousiaste que je suis.


Je termine à peine les deux volumes de Michka et déjà d'autres pages m'appellent des entrailles de la (Pacha)MamaEditions...(2). Je fredonne la Mauvaise réputation de Brassens, laissant monter en moi une vague de tendresse. Je me dis alors qu'il serait juste et bon, en cette époque où les braves gens n'aiment décidemment pas que l'on suive une autre route qu'eux, de remercier les fous et les sorcières qui s'attellent avec courage à réveiller nos consciences endormies et à nous inciter à vivre hors de l'arbitrairement correct...

 

 

(1) lire à ce sujet le code sacré du tarot de Wilfrid Houdoin (ed. Piktos)

(2) lire Sur la piste du chamane intérieur



03/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres