arts et thérapies

arts et thérapies

Sélection Créatifs Culturels & Société

Dans cette rubrique vous trouverez des livres qui dérangent, bousculent les idées reçues, donnent de nouvelles idées...Bref de quoi concrétiser l'aspiration à un monde meilleur qui sommeille en chacun de nous...

 

Guide pratique de l'Intelligence collective - Laure Le Douarec (ed. Le souffle d'Or)

Sous-titré "l'art d'inter-agir", ce livre est un manuel précieux pour toute activité groupale, tant en entreprise qu'en structure associative. Présentant succinctement quelques concepts très simples tels que les cartes mentales, les architectures invisibles ou les méthodes tangibles, l'auteur en vient vite à l'essentiel: transmettre à grands renforts de schémas des exercices et activités favorisant la cohésion et la concrétisation des intentions dont sont porteurs nos projets. Vous apprendrez donc ici à reconnaître et équilibrer les archétypes fondamentaux de toute odyssée créative, à reformuler positivement vos attentes, à intégrer les besoins de tous vos co-créateurs...etc. Bref, un livre indispensable à (re)lire sans modération, surtout si vous avez l'esprit Colibri!
 

Itinéraires de créatifs culturels – Elsa Dréau Rivière (ed. Yves Michel)

Complément d’une exposition consacrée aux acteurs d’une transition des valeurs sociétales, ce livre résulte de la rencontre de son auteure avec les hommes et les femmes qui, dans la région des Cévennes, incarnent une tribu émergente : les Créatifs Culturels. Souvent néo-ruraux, ils se rejoignent sur l’action écologique, les modes de vie et de soins alternatifs et/ou une vision humaniste et spirituelle de l’existence, ceci dans l’optique de concilier qualité de vie et gestion responsable de notre planète. Optimisant à fond leurs ressources créatives, les êtres humains portraités par Elsa Dréau Rivière témoignent par l’exemple de la possibilité pour tout un chacun de s’engager à sa mesure sans se couper du reste de la société. Et grâce au complément d’informations en fin d’ouvrage, vous pourrez vous aussi faire votre part de travail pour accompagner le changement !

 

Maya et le Dalaï-Lama – Sophie Gurung et Martin Rubió (ed. Le Souffle d'Or)
Maya, une adolescente dont le destin semble marqué par la maladie entend soudain une voix psalmodiant dans une drôle de langue; pendant ce temps, le Dalaï-Lama vit l'expérience extraordinaire d'un contact avec une jeune fille qu'il croit d'abord être le Bouddha...S'engage un échange quotidien entre le vieux sage et l'adolescente, mais qui est Maya? Pourquoi le karma de ces deux êtres est-il relié? Laissez-vous happer puis surprendre par ce récit poétique et original écrit à 4 mains où bouddhisme et sciences cherchent leurs points de convergence pour proposer les bases d'un savoir vivre ensemble plus écologique.

 

 Le féminin sans tabou – Delphine Lhuillier (ed. Eyrolles)
Tantôt vénérée, maltraitée, aimée, soumise, émancipée, que cherche à exprimer la femme en ce début de 21ème siècle? Quels sont ses tabous et ses trangressions? Delphine Lhuillier vient joyeusement bousculer les idées reçues à ce sujet avec un ouvrage où la parole circule de femmes en femmes tandis que l'auteure déroule le fil de sa vie en révélant le motif de ses interrogations et parfois de ses errances... Les regards d'expertes et témoignages de soeurs de genre nous parlent de transmission, d'empreintes prénatales, de développement corporel-émotionnel-psychique-sexuel, de maternité, d'érotisme, de blessures, d'accueil, de règles et de ménopause, de transe et d'animalitude, ou encore (et surtout!) de plaisir...Delphine Lhuillier, ethnologue créatrice du Tribal Tarot et accompagnatrice (Wutao, Trans-Analyse) poursuit ici la célébration des énergies primordiales et nous invite à partager ce sabbat avec elle.

 

Wwofing – Nathalie Jouat (ed. Yves Michel)

Vous aimeriez voyager à petits prix, en joignant l’utile à l’agréable ? L’aventure ne vous fait pas peur ? Le wwofing est fait pour vous ! Derrière cet acronyme à lexique variable se cache un concept très sympathique : partir chez l’habitant pour troquer des heures de travail bénévole contre le gîte et le couvert. Nathalie Jouat propose ici une 2nde édition actualisée du guide rédigé à son retour d’un woofing globe-trotter effectué avec son mari il y a quelques années. Elle y pose avec franchise et bienveillance les bonnes questions, afin que les futurs wwofers sachent comment développer pas à pas et dans de bonnes conditions leurs projets : où partir ? Pour faire quoi? Avec qui ?Grâce à la plume vivante et chaleureuse de son auteur, ce livret très instructif se lit comme un carnet de voyage.

 

Une autre finance pour une autre agriculture – collectif coordonné par le MIRAMAP (ed. Yves Michel)

Force est de constater que dans le paysage associatif et alternatif, les agriculteurs sont souvent à la pointe de l’action citoyenne ! Des années de politiques françaises puis européennes (pour ne pas dire mondialistes) ont eu pour conséquences le durcissement de leurs conditions de travail, en particuliers s’ils veulent maintenir une certaine qualité…Le formatage sévit et de moins en moins d’entreprises à échelle humaine trouvent des recours pour s’épanouir. La fin du monde paysan est-elle programmée ? Pas sûr car des solutions existent, comme en témoigne cet ouvrage collectif coordonné par le MIRAMAP (mouvement inter-régional des AMAP) : circuits courts, financements solidaires, accompagnement de projets…Mais encore faut-il le savoir et trouver où rencontrer ces appuis, ce que permet sans aucun doute de faire cet ouvrage engagé.

 

Médecine et Humanisme : le grand écart – Dr Jean Pellet (ed. Yves Michel)

Le Dr Jean Pellet  est cardiologue et engagé. Déjà auteur du Cauchemar d’Hippocrate chez Yves Michel, il nous raconte à travers la lignée des Diafoirus- le narrateur est le descendant du praticien raillé par Molière -  comment la Médecine est passée de l’Humanisme à la Technicité et le médecin du statut de conseiller à celui d’exécutant de protocoles plus ou moins uniformisés…La mutation de notre société est-elle vraiment un progrès ? Peut-on vraiment se satisfaire de voire la technique damner le pion à la philosophie ? Faut-il se résigner à ne voir en l’homme qu’une machine réparable (si possible à l’infini) ? Avec les écrits du Dr Jean Pellet le lecteur trouvera matière à en débattre et, espérons-le, l’envie de ranimer son esprit critique…

 

 

Le "toujours moins cher": à quel prix? - V. Le Coq & A-S. Poiroux (ed. Yves Michel)

Malgré la loi Royer votée en 1973 pour contrôler l'implantation des grandes surfaces, la France bat toujours des records dans ce domaine. En cause? Les petits arrangements entre amis des financiers et politiques au-delà de tout clivage idéologique! La langue de bois et le cynisme des discours officiels prêteraient à rire si leurs conséquences n'étaient pas si tristes et dévastatrices: précarisation grandissante des travailleurs, dévitalisation des centres villes, sacrifice des paysages périurbains...C'est ce constat que dévoilent les auteurs de ce livre-enquête, tout en nous rappelant que chacun peut à son échelle et s'il le souhaite passer d'un statut de consommateur à celui de consomm'acteur. Et si une armée de David s'élevait contre les Goliath?

 

 

 

Vivre en yourte: un choix de liberté – Sylvie Barbe (ed. Yves Michel)

Cet "hymne à la sobriété heureuse" est un moment de pure et intense poésie...d'une redoutable efficacité! Ecrit dans un langage à la fois simple et sublime, le récit de vie de Sylvie Barbe est un voyage vers le cœur de son être, un lieu intime dont la yourte devient l'écrin d'expériences. Avec elle, tissus récupérés et souvenirs sont retravaillés, faisant de cette créatrice une artisane du vivant. Eprise de liberté, elle nous entraîne avec humour et fantaisie au bout des illusions projetées par les un(e)s ou les autres sur:  le prince charmant qui comblera sa princesse, sur le système social qui prétend nous libérer mais nous aliène, sur les idéologies qui nous émanciperont (enfin surtout les hommes!!), sur les droits des hommes et des femmes à vivre libres/égaux/fraternellement...mais dans les limites du conformisme dominant...etc. De résistances en combats contre la peur, l'ignorance ou encore la convoitise, l'auteur se radicalise jusqu'à la marge de la marge. Que reste-t-il lorsqu'on a tout perdu? Sans doute l'essentiel: une nature qui sait encore nourrir ceux qui savent se mettre à son diapason, des Humains qui n'ont plus peur de la peur et, bien sûr, la yourte puissamment ancrée et ouverte sur le ciel! Une femme courageuse et inspirante à découvrir, et à soutenir dans ses engagements: http://yurtao.canalblog.com

 

 

Economie fraternelle et finance éthique - Nathalie Calmé (ed. Yves Michel)

Ecrivaine et journaliste bien connue des milieux alternatifs, Nathalie Calmé relate ici l'histoire d'une association devenue coopérative de finances solidaires: La NEF. Les récits croisés de ses acteurs autour de sa création et du projet d'une banque européenne éthique forment la trame d'une aventure plus que jamais d'actualité. A la lecture de cet ouvrage, on perçoit combien la crise économique n'est que la face visible de l'iceberg et pourquoi il est urgent de revoir notre rapport à l'argent en lui redonnant sa véritable place: celle d'un moyen et non d'une finalité! Une mission pédagogique à laquelle contribue la NEF, notamment en préconisant la transparence bancaire et l'investissement de l'épargne dans des projets solidaires. Un document qui montre qu'incarner l'utopie est possible!

 

 

La théorie du grand complot mondial – Jean-Luc Caradeau (ed. Trajectoires)

Pour les « complotistes », le monde décrit par Orwell dans 1984 sera bientôt une réalité ; Big Brother existe et pour établir sa dictature planétaire il ne lésine pas sur les moyens : désinformation, empoisonnement des populations, rétention des énergies libres…Mythe ou réalité ? C’est ce que Jean-Luc Caradeau s’efforce de discerner pour ses lecteurs après leur avoir présenté les racines historiques des thèses complotistes et leurs instigateurs supposés. D’argument en « preuve », il passe alors au tamis critique l’hypothèse d’un Nouvel Ordre Mondial (NOM). Une analyse objective qui révèle les limites de nos systèmes de croyances contemporains.

 

 

 

Banques centrales indépendance ou soumission – J-C Werrebrouck (ed. Yves Michel)

Se donner les moyens de comprendre les lois qui régissent l’économie et l’ordre implicite qu’elles imposent n’est pas superflu en temps de crise. Dans cet ouvrage consacré aux banques centrales Jean-Claude Werrebrouck  démontre comment l’humanité se positionne depuis le début de son histoire en débiteur permanent (des dieux, états, actionnaires…). Interfaces entre le politique et le financier, les banques centrales ont pour vocation d’équilibrer ces deux pôles en rapport de force. Mais quelles en sont les conséquences ? Vous le saurez en lisant ce livre pointu – judicieusement enrichi d’un glossaire – qui vous fera certainement percevoir les turbulences de ce début de 21ème siècle différemment…

 

 

 

Court circuit – Stéphane Sarpaux & Nathalie Crubézy (ed. Yves Michel)

Se lisant comme on suit un feuilleton, on se trouve vite "accrocs" aux aventures de ces 4 héros du quotidien suivis pendant un an dans la région d'Aubagne par Stéphana Sarpaux et Nathalie Crubézy: Claude l'apiculteur, Bruno le maraîcher, Luc le chevrier et Bernard l'arboriculteur. Si leurs parcours diffèrent, ils ont en commun d'être revenus de la production industrielle et en dépit de l'adversité, ils ne cessent de cultiver pour nous l'amour du bon, du beau, du vrai. Soutenus par leurs proches c'est, plus qu'une profession, un mode de vie qu'ils ont choisi de défendre à travers le circuit court de production. Un bel hommage à tous les terriens qui nous enseignent humblement, par l'exemple, à renouer avec la nature...et avec nos limites.

 

 

 

Replanter les consciences – Sabine Rabourdin (ed. Yves Michel)

Editeur engagé, Yves Michel nous convainc une fois de plus de la valeur de son travail en publiant cet ouvrage repère. Ingénieure, ethnoécologue, philosophe des sciences et enseignante de yoga, Sabine Rabourdin propose ici la synthèse de ses investigations sur l’histoire de la relation homme/ nature, depuis la fusion originelle à l’altérité. Tordant au passage le cou à quelques idées reçues ou clichés, l’auteur révèle comment le culte de l’humain en est arrivé à s’imposer, reléguant la nature au statut « d’environnement ». Le futur restant à écrire, Sabine Rabourdin consacre la dernière partie de son ouvrage à des initiatives et personnalités inspirantes qui ouvrent la voie à la collaboration entre esprit et matière, philosophie et économie, humain et nature. Bref, un livre bon et vrai à découvrir d’urgence !

 

 

 

L'art de la simplicité/ L'art de l'essentiel – Dominique Loreau (ed. Flammarion/ Robert Laffont)

Dominique Loreau vit au Japon depuis de nombreuses années. De son immersion elle a retenu le goût de la "sobriété heureuse", et c'est cette façon d'aborder la vie simplement pour mieux en profiter qu'elle vise à transmettre à ses lecteurs à travers ces deux ouvrages complémentaires. Comment compacter son avoir sans manquer de rien? Comment épurer corps, esprit et habitat pour se libérer du superflu? Vous trouverez propositions de réponses à ces questions et bien plus au fil de pages où conseils pratiques cotoient notions zen. Une adaptation pertinente de la pensée asiatique à notre société ultraconsummériste qui peine à concilier être et avoir.

 

 

 

Souriez, vous managez de Anna Edery et Manuel de Sousa (ed. Le souffle d'Or).

Peut-on diriger une entreprise et rester humain? La réponse est oui, le management hippie existe, les auteurs l'ont expérimenté! Avec bonne humeur et exemples tirés du quotidien, Anna Edery et Manuel de Sousa explorent nos besoins, nos motivations et les comparent à ceux de l'entreprise à partir de 20 mots clés représentatifs du travail made in 21ème siècle. Et là, surprise: contrairement aux apparences d'un monde en crise, humains et entreprises peuvent se (re)trouver sur des valeurs communes à condition de rester souples et de penser collectif. Un livre punchy qui fait rimer performance et conscience et qu'on gagnerait à intégrer aux bibliographies des grandes écoles ou à offrir à nos chefs/patrons préférés!

 

 

 

 

Les poules préfèrent les cages - Armand Farrachi (ed. Yves Michel)

 Le titre résume à merveille le propos de ce livre à l'esprit jubilatoire: montrer les dérives éthiques de nos sociétés dites civilisées à travers les absurdités de l'industrie. Armand Farrachi nous rappelle ainsi avec beaucoup d'humour et de données (hélas) sérieuses, qu'au sein de la race vivante supérieure autoproclamée - l'humain - existe une élite "orthodoxe" omnipotente: les tenants du marché. Grâce à des scientifiques mercenaires, cette minorité qui dirige dans l'ombre nos démocraties est parvenue à nous convaincre que les poules préfèrent les cages car la liberté est mauvaise pour elles! De là à appliquer à l'homme ces théories humanistes en leur donnant une forme politiquement correcte, combien de pas? Si l'humour provocateur souligne ici l'ampleur des dégâts, c'est bien pour nous réveiller! L'indignation est dans l'air du temps, voilà un petit livre accessible à faire circuler pour mobiliser les consciences...



01/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres